COVID-19 : la Capitale-Nationale en « code jaune »

09 septembre 2020

Depuis le début de la pandémie en mars dernier, seulement deux cas de COVID-19 ont été répertoriés au sein des employés actifs du Réseau de transport de la Capitale (RTC), l’un en mai et l’autre au cours des derniers jours. Dans les deux cas, aucune directive particulière n’a été transmise par la santé publique. L’enquête interne du RTC et l’information recueillie indiquent qu'aucun contact significatif n'a eu lieu avec des clients ou collègues. De façon préventive et conformément au protocole établi, des mesures supplémentaires de désinfection ont été appliquées.

Le RTC tenait à divulguer cette information publiquement par souci de transparence et dans le contexte où le gouvernement du Québec a déclaré la région de la Capitale-Nationale « code jaune ». Il s’agit vraisemblablement d’un cas communautaire, donc contracté à l’extérieur des lieux de travail. Rappelons que lorsqu’un cas est confirmé, la santé publique réalise son enquête et, au besoin, communique directement avec les gens qui ont été en contact étroit avec la personne infectée. 

« Le RTC a été jusqu’à maintenant épargné, notamment grâce à toutes les mesures préventives qui ont été mises en place sur les lieux de travail et sur le réseau. Ce n’est toutefois pas le moment de baisser la garde. Depuis le début, le RTC se soumet aux recommandations de la santé publique et de la CNESST. Je fais appel à la clientèle, d’abord pour la remercier de sa collaboration et également pour rappeler qu’il est important de poursuivre nos efforts communs. L’objectif est de garder un environnement de transport et de travail sécuritaire, car c’est ce qui permet de continuer à livrer le service quotidiennement. Il faut tous redoubler de vigilance », dit Monsieur Rémy Normand, président du RTC. 

25 000 nouveaux couvre-visages seront distribués à la clientèle
Depuis juin, le RTC a distribué gratuitement 20 000 couvre-visages à sa clientèle, dont 5 000 aux clients du Service de transport adapté de la Capitale (STAC). Une nouvelle commande de 25 000 couvre-visages a été effectuée. Les modalités de distribution seront annoncées sous peu.

Relance de la campagne de sensibilisation Nos efforts en commun
La campagne de sensibilisation intitulée Nos efforts en commun a été relancée le 7 septembre afin de rappeler l’importance de la collaboration de la clientèle, soit une bonne pratique d’hygiène personnelle et le port du couvre-visage en tout temps lors des déplacements pour les personnes âgées de 10 ans et plus.

Rappel des mesures de prévention mises en place
Le RTC constate que les mesures de prévention mises en place fonctionnent et doivent être maintenues sans relâche.

Le « code jaune » signifie que la transmission communautaire est à la hausse et qu’un renforcement des mesures de base est nécessaire tout en maintenant les activités.

Par voie de conséquence, le RTC croit important de rappeler les mesures qui sont mises en place pour favoriser la sécurité de la clientèle et des employés.

  • Les mesures de nettoyage et de désinfection ont été renforcées sur l’ensemble du réseau. La priorité était d’assurer la désinfection des points de contact les plus touchés, soit les sangles et barres de maintien, les sonnettes, les portes et l’habitacle chauffeur. Ces mesures s’appliquent également aux infrastructures du RTC et du STAC, où tous les points de contact majeurs avec les mains sont désinfectés en continu, autant dans les garages que dans les bureaux administratifs.
  • Les usagers du transport en commun âgées de 10 ans et plus doivent obligatoirement porter un couvre-visage lors de leurs déplacements depuis le 13 juillet. Selon les estimations du RTC, depuis l’entrée en vigueur de cette mesure, près de 99 % de la clientèle respecte le port du couvre-visage à bord des autobus.
  • Le RTC a procédé à l’installation de cloisons transparentes pour protéger l’espace chauffeur. Près de 95 % du parc est désormais muni de la cloison protectrice.
  • Selon la configuration des différents autobus, un ou des sièges à l’avant sont condamnés pour respecter la distanciation physique avec le chauffeur.
  • Pour limiter les contacts, aucune correspondance papier n’est distribuée à bord des autobus.
  • Le RTC a lancé, en juin dernier, son application RTC Nomade paiement, une option de paiement conviviale et sécuritaire qui permet d’acheter et de valider des titres de transport sans contact.
  • Depuis le début de la pandémie, des inspecteurs sont présents sur le réseau pour s’assurer du respect des mesures et pour sensibiliser la clientèle.
  • Le RTC interdit également à la clientèle d’utiliser le transport en commun ou adapté pour se rendre dans une clinique de dépistage ou si quelqu’un présente des symptômes de la COVID-19.