Hausse d'achalandage et investissements pour l'expérience client

03 décembre 2019

Québec, le 3 décembre 2019 – Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a présenté son budget de fonctionnement 2020, lequel prévoit une hausse d’achalandage pour une 4e année consécutive, de l’ordre de 4,3 %. Le budget 2020 annonce également le début d’investissements additionnels en transport en commun à Québec, autant du côté du gouvernement du Québec que de l’agglomération de Québec.

Équilibré à 238,5 M$, en hausse de 3,2 %, soit 7,3 M$ par rapport au réel projeté de 2019, le budget 2020 du RTC présente tout de même un niveau de dépenses relativement stable, lorsque mis en comparaison avec les déplacements. En effet, entre 2017 et 2020, le ratio de dépenses/déplacement passe de 6,52 $ à 6,54 $, ce qui est synonyme d’une gestion budgétaire rigoureuse.

« Nous constatons que les stratégies d’investissement portent leurs fruits. Depuis 2017, année charnière en matière d’investissements en transport en commun, le RTC a connu une augmentation totale de 11,2 % de son achalandage. Lorsque les investissements, la réponse aux besoins et la qualité des services sont au rendez-vous, les clients le sont aussi. », a déclaré Monsieur Rémy Normand, président du RTC.

Investissements pour l’expérience client

Ainsi, la bonification de l’offre de service de 5,9 % budgétée est d’une valeur de 6,0 M$. Cela est rendu possible grâce à la contribution additionnelle de 2,2 M$ de l’agglomération de Québec, à une contribution du gouvernement du Québec via le Programme d’aide au développement du transport collectif de 2,7 M$, ainsi qu’à la contribution des utilisateurs plus élevée qu’anticipée, résultat d’un achalandage en croissance. 

« Ces importantes sommes additionnelles permettront de poursuivre la bonification de l’offre de services pour assurer un développement optimal en prévision de l’implantation du nouveau Réseau structurant de transport en commun. Ces investissements sont donc de précieux ingrédients pour stimuler la croissance et préparer l’avenir dès maintenant. », mentionne M. Normand.

En 2020, le RTC poursuit la révision de son réseau amorcée en 2018. C’est le secteur de Beauport, incluant celui du nouveau complexe du Centre hospitalier universitaire, qui sera scruté à la loupe et repensé pour mieux desservir une majorité de clients actuels et potentiels.

Programme d’immobilisations 2020-2029

L’année 2020 du Programme d’immobilisations 2020-2029 marque l’apparition des premiers requis pour l’électrification du réseau, signe que cette transformation majeure est effectivement bel et bien amorcée au RTC. Des investissements importants sont prévus pour les futurs besoins immobiliers, ainsi que pour l’achat d’autobus articulés électriques. Bien que le RTC soit dans l’attente d’éclaircissements de la part de l’autorité gouvernementale concernant ses intentions de financement 

de sa Politique d’électrification des transports, il lui est demandé d’inscrire ces sommes au Programme d’immobilisations 2020-2029, afin que le gouvernement puisse en apprécier la portée, de concert avec les autres sociétés de transport.

Pour le reste, ce sont les efforts de pérennité et de développement habituels qui sont inscrits à ce programme 2020-2029, qui sont en cohérence avec le Plan stratégique 2018-2027 du RTC et en complémentarité avec les travaux du réseau structurant.

À propos du RTC

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) transporte plus de 155 000 personnes différentes chaque mois dans l’agglomération de Québec. Il exploite un parc de près de 600 autobus, dont plusieurs sont hybrides et climatisés, qui circulent sur 134 parcours et desservent plus de 4 500 arrêts, dont 20 stations tempérées. Il emploie plus de 1 600 personnes dans ses deux centres d’exploitation et offre les horaires en temps réel sur tous ses parcours grâce à la gamme d’outils RTC Nomade temps réel. Des titres de transport répondant à tous les besoins sont offerts dans près de 170 points de vente répartis sur le territoire de l’agglomération de Québec.