March 28, 2018

Québec, le mardi 28 mars 2018 – Depuis ce matin, les services de plusieurs sociétés de transport en commun de la province, dont le Réseau de transport de la Capitale (RTC), sont perturbés par les moyens de pression exercés par les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Ceux-ci interceptent, immobilisent les autobus et émettent des constats d’infraction. Les raisons évoquées portent sur des enjeux de poids du véhicule qui ne mettent en aucun cas la sécurité des clients en jeu. Ces enjeux de poids sont connus depuis plusieurs années et les sociétés de de transport sont en discussion avec le gouvernement à cet effet. Nous sommes en attente d’une régularisation de la situation.

Par ailleurs, tous les autobus qui circulent présentement à Québec sont immatriculés par la SAAQ, une société d’État. Ces autobus circulent conformément à la législation en vigueur dans les autres provinces canadiennes.

Le RTC est pris au cœur de ces moyens de pression et est surpris que les contrôleurs routiers de la SAAQ aient choisi d’exercer des actions qui pourraient perturber le quotidien de milliers de citoyens de Québec et de la province.

Des impacts possibles sur le service

Les moyens de pression des contrôleurs de la SAAQ pourraient avoir des impacts sur les opérations du RTC et sur sa clientèle. Le RTC fait tout en son possible pour les minimiser.

Nous sommes confiants de voir la SAAQ et les autorités concernées prendre les mesures nécessaires afin que la situation rentre dans l’ordre le plus rapidement possible et ainsi éviter de de perturber davantage la vie de milliers de citoyens qui utilisent le transport en commun chaque jour.