Au coeur du mouvement. Plan stratégique 2018-2017
Accueil > Salle de presse > Communiqués

Communiqués

Enquête Origine-Destination 2017

Le transport en commun pour répondre au besoin accru de mobilité des citoyens

Québec, jeudi 16 mai 2019 – En conférence de presse, la Ville de Québec et le Réseau de transport de la Capitale (RTC) ont réagi cet après-midi à la diffusion des résultats de l’Enquête Origine-Destination 2017 (EOD 2017).

Cette enquête quinquennale dresse un portrait des déplacements des citoyens lors d’une journée type. Les bases de données qui en résultent permettent d’analyser et de projeter les grandes tendances en matière de déplacements. Ces données s’ajoutent à celles du RTC afin d’orienter la planification du service à long terme. En effet, grâce au système OPUS, le RTC dispose également de données fiables sur son achalandage et sa performance commerciale.

Bien qu’une baisse de l’usage du transport en commun soit observée dans l’EOD 2017 entre 2011 et 2017 sur le territoire de l’agglomération de Québec, ces données sont en ligne avec celles du RTC, qui constate la même tendance sur la même période d’analyse.

L’achalandage du RTC est en augmentation depuis 2017 et une troisième hausse consécutive est anticipée pour 2019. Il faut dire que c’est en 2017 que des investissements marqués ont permis de bonifier significativement le réseau de transport en commun, autant pour les heures de service que pour les infrastructures. Les résultats des trois dernières années démontrent que lorsque des investissements sont faits, les résultats sont au rendez-vous. En 2018, le RTC a d’ailleurs atteint un nombre historique de 155 000 clients mensuels différents. Ce nombre confirme que la bonification des services répond à la demande de la population.

Le RTC note également qu’un nombre record de ses clients possèdent une voiture, mais font le choix de se déplacer en bus lorsque l’occasion s’y prête. « C’est exactement cela la mobilité intégrée. Les gens font preuve de flexibilité en évaluant quelle solution est la meilleure pour chaque besoin de déplacement », explique Monsieur Rémy Normand, vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec et président du Réseau de transport de la Capitale.

L’EOD 2017 souligne à ce titre que la part des déplacements multimodaux, donc par plusieurs modes de transport pour un même déplacement, a doublé. Cela dénote un changement de comportement de la population qui est en adéquation avec l’esprit du Plan stratégique 2018-2027 du RTC et du Plan de mobilité durable de la Ville. Rappelons que le Réseau structurant de transport en commun (RSTC) facilitera l’intermodalité afin d’accroître les choix de mode de transport sur le territoire et ainsi de favoriser une mobilité durable.

L’EOD 2017 évalue que 2,1 millions de déplacements sont effectués quotidiennement sur le territoire de l’enquête, que les périodes de pointe sont de plus en plus achalandées depuis 2001 et que l’usage de l’automobile s’est accentué. « Devant ces constats, la révolution de la mobilité proposée à Québec devient plus que pertinente, laquelle s’articule prioritairement autour d’un réseau structurant, dont les principales caractéristiques visent à alléger le réseau routier et justement à offrir aux citoyens des options concurrentielles de déplacements », déclare Monsieur Rémy Normand.

Pour ajouter à cela, les résultats de l’enquête confirment les choix effectués. Soulignons que 60 % des principaux pôles de déplacements relevés par l’EOD 2017 sur le territoire de l’agglomération de Québec seront desservis par le tramway ou le trambus. Ce nombre atteint 82 % si l’on ajoute l’ensemble des autres aménagements prévus dans le RSTC. Cet important indicateur confirme que la planification est cohérente avec les secteurs à desservir qui sont actuellement congestionnés aux heures de pointe. « Avec l’accroissement ininterrompu du nombre de déplacements sur le territoire, l’implantation d’un mode de transport en commun offrant une plus grande capacité s’impose. Il en va de l’attractivité de notre ville », conclut Monsieur Rémy Normand.

Déplacements actifs
L’EOD 2017 présente une hausse très marquée des déplacements à vélo (156 % en heure de pointe du matin) témoignant d’une pratique de plus en plus utilitaire de ce mode de transport. Soulignons que le nombre de déplacements à vélo a doublé depuis 2001. Ainsi, la vision des déplacements à vélo de la Ville de Québec adoptée en 2016 va dans le bon sens et les investissements en la matière aussi.

Le nombre de déplacements à pied sur 24 h a aussi augmenté de 5,3 %. Ce mode de transport est de plus en plus utilisé de façon utilitaire consolidant l’intérêt de bâtir des milieux de vie complets.

Les faits saillants de l’Enquête Origine-Destination 2017 sont disponibles à l’adresse www.eod2017.com

Partager
Restez branché
Site mobile
Facebook
Twitter
Youtube
Fil RSS
RTCnomade
Infolettre
Nétiquette