Accueil > Salle de presse > Communiqués

Communiqués

Un virage vers la mobilité durable et une participation à l'effort de rigueur budgétaire

Budget 2015 et PTI 2015-2017 du RTC

Québec, mardi 16 décembre 2014 – Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a présenté aujourd’hui son budget 2015 et le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2015-2017 à la Ville de Québec. Ces deux exercices démontrent, d’une part, la volonté du RTC de maintenir en 2015 un service de qualité aux clients, tout en appliquant une gestion rigoureuse de ses opérations. Aussi, l’entreprise sera fortement guidée dans ses projets par les objectifs de mobilité durable, une hausse de la qualité du service et l’amélioration du confort de la clientèle. 

Un budget équilibré
Le budget 2015 du RTC se chiffre à 212 M$, en hausse de 6,6 M$ ou 3,2 % par rapport à 2014. Excluant les coûts liés au déficit de financement du régime de retraite et à la nouvelle application du taux de récupération de la TVQ, les dépenses auraient été limitées à 2,9 M$ ou 1,4 % de plus qu’en 2014. 
Dans le contexte économique actuel, le RTC présente un budget équilibré et démontre sa participation à l’effort de rigueur budgétaire tout en maintenant l’offre de service aux clients au même niveau que l’an dernier. À ce titre, il a mis de l’avant des mesures lui permettant de générer des économies et de réaliser des gains en productivité. Entre autres, le RTC a augmenté la performance du réseau en faisant une utilisation plus optimale de son parc de véhicules.
De surcroît, le RTC dégagera environ 1 M$ d’économies, en changeant le type de véhicule qui dessert le parcours 21 (Écolobus) dès janvier. Des autobus standards (40 pieds) assureront le même service aux clients, au même tarif, sur le même trajet et au même horaire. Les midibus prendront le relais dès leur arrivée en 2016 pour offrir le service du parcours 21. Le RTC devance ainsi le retrait des minibus électriques planifié pour 2016.

Par ailleurs, l’agglomération de Québec hausse sa contribution de 3,2 %, la portant ainsi à 108,3 M$ en 2015, soit 51 % des revenus totaux du RTC. Quant aux revenus provenant des utilisateurs, ils sont en hausse de 4 %, dont 1 % généré par l’augmentation de l’achalandage et le reste par des modifications qui seront apportées à la grille tarifaire. 

Une grille tarifaire à réviser
Une analyse de l’offre tarifaire sera réalisée en début d’année afin d’évaluer chacun des titres. Cet exercice pourrait mener à la création ou à l’abolition de titres, ainsi qu’à une hausse de certains tarifs. Le succès du Festibus, un titre créé en 2014 pour permettre aux gens de se rendre en bus au Festival d’été de Québec, en est un bel exemple. La nouvelle grille tarifaire sera annoncée au printemps et mise en vigueur le 1er juillet 2015. Notons que la part des revenus provenant des utilisateurs demeure autour de 32 %.

Faits saillants du PTI
« Il faut poursuivre le travail amorcé pour répondre davantage aux exigences des clients en améliorant la fiabilité, le confort dans les véhicules et dans les aires d’attente ainsi que l’accessibilité. C’est de cette façon que les gens envisageront l’autobus dans leurs habitudes de déplacements », signale le président du RTC, M. Rémy Normand. S’élevant à 336 M$, dont 73 % sont financés par le ministère des Transports du Québec, ce PTI 2015-2017 comprend des projets majeurs qui auront un impact direct sur la qualité du service et l’amélioration du réseau, afin de répondre aux objectifs du Plan de mobilité durable de la Ville de Québec. 
Entre autres, le RTC procédera au cours des trois prochaines années à l’acquisition de 128 autobus hybrides, pouvant ainsi offrir à sa clientèle une nouvelle norme de confort à bord et bonifier la desserte. De fait, ces nouveaux véhicules seront dotés d’une meilleure insonorisation et d’un système de thermopompe permettant le contrôle de la température à l’année ainsi que de l’air déshumidifié. Dès 2015, 31 autobus hybrides de format standard intégreront le parc. 

Des autobus articulés desserviront le très populaire parcours 7 ainsi que le prochain Métrobus 804 en 2016. Le RTC va également de l’avant avec l’acquisition des midibus pour circuler au cœur de la ville de Québec d’ici les deux prochaines années, découlant de la révision du réseau. 

De plus, pour favoriser l’intermodalité, le RTC prévoit acheter des terrains pour aménager des stationnements incitatifs à vocation régionale et des pôles d’échanges. Dans la poursuite du développement de son réseau Métrobus, le RTC entreprend les travaux nécessaires à la mise en œuvre de la nouvelle desserte du parcours 804. Ces travaux sont menés en lien avec les développements prévus dans le secteur nord-ouest de la ville avec la préoccupation d’optimiser les parcours circulant sur la voie réservée sur Robert-Bourassa. Enfin, Nomade temps réel, actuellement à l’essai sur les Métrobus 802 et 803 et recueillant des éloges de la clientèle, sera implanté de façon graduelle sur l’ensemble du réseau dès le printemps prochain. 

Partager
Restez branché
Site mobile
Facebook
Twitter
Youtube
Fil RSS
RTCnomade
Infolettre